Nos années lumière / R. Stead. - Milan, 2017

Bridge a subi un terrible accident. «  Tu dois être venue au monde pour une bonne raison, petite, pour avoir survécu à tout cela. » lui dit alors une des infirmières. Depuis elle questionne sa vie, se demande si elle a un but, une destinée à accomplir. En attendant, sa vie ressemble à celle de toute jeune américaine : le collège, la famille, les amitiés, le corps qui change... Semblable oui, mais toujours un pas de côté. Des oreilles de chats sur la tête, une amitié avec Tab et Em, avec qui elles forment un "ensemble" (et non un club !) où toute dispute est interdite.
L'année scolaire se déroule dans un rythme indolent, qui nous tient malgré tout en haleine car on se demande qui est cette jeune fille (tu) qui occupe quelques chapitres, nous projetant, dans une tension, vers une saint-valentin qui n'augure rien de romantique. Et il faut bien dire que le charme de cette amitié bienveillante opère, a fortiori par opposition aux harcèlements environnants. Elles auraient pourtant matière à se brouiller. Mais « la vie, c'est pas quelque chose qui te tombe dessus. C'est ce que toi tu en fais, tout le temps. » 
Alors Bridge, Tab, Em et le personnage mystère s'évertueront à rendre leur vie et leur personnalité meilleures. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire