Des Ames simples / Pierre Adrian. - Equateurs, 2017. - (Littérature)

"Après tout, nous sommes tous des âmes simples et perdues. Des hères qui rôdaillent en fond de vallée, incapables à la hauteur. Faibles à l'espérance." p. 157
Au cœur d’une vallée pyrénéenne, Frère Pierre, sa vigie, un vieux moine curé, exerce là depuis un demi-siècle. Passe dans le monastère où il vit, tout une faune bigarrée et souvent égarée. Pierre Adrian vient y séjourner un hiver et essaye de rentrer dans le mystère de ce prêtre, de dire l’intemporalité du lieu, l’importance du silence et de la fraternité, de raconter les petites gens de cette vallée (chevriers, paysans, clochards, militant pour le retour du train…) Il tente de percer l’âme des gens et des choses. Le récit prend parfois, à travers une galerie de portraits, l’accent de la bande dessinée de reportage type Davodeau et plus souvent encore, à travers une quête spirituelle qui tait son nom, fait immanquablement songer au Huysmans d’En route.
Venant d’un jeune homme de 25 ans, c’est étonnant, troublant de maturité dans la qualité de réflexion, dans le regard porté et dans la qualité stylistique. On est juste estomaqué par certains passages d’une beauté rare. Un auteur vraiment à suivre même s'il n’est pas évident de pronostiquer si c’est la littérature ou la spiritualité qui lui tend les bras. A moins qu’il ne réussisse à se maintenir dans un savant équilibre entre les deux.

Avis : ***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire